Histoire de Pontcharra-sur-Turdine

Notre région était occupée par les Celtes. Au Ie siècle, la cité gallo-romaine de Mediolanum se trouvait à l’emplacement de l’actuel lieu-dit le Miollan.

Au XIIIe siècle, il y avait une commanderie des Templiers.
Au siècle suivant, les Antonins soignaient les gens atteints du Mal des Ardents. Ils firent une chapelle qui fut transformée en église en 1809 puis église paroissiale en 1820. Elle servit jusqu’en 1876.

Dès le XVe siècle, on trouvait la trace du nom de Pontcharra, alors hameau de la paroisse de Saint‑Loup.
En 1830, le conseil municipal de Saint-Loup accepta la création de la commune de Pontcharra.
Le 7 septembre 1840, par ordonnance royale, Louis‑Philippe confirma la séparation de Saint-Loup et de Pontcharra qui comptait alors 1 305 habitants.

En 1842, des maisons furent détruites afin de préserver l’alignement sur la « route impériale n°7 » (RN7) crée en 1806.
Le 17 février 1889, le conseil municipal demanda aux autorités préfectorales que la commune devienne officiellement : Pontcharra-sur-Turdine .

En 1874, le nouveau cimetière commença à être utilisé. L’année suivante la nouvelle église, quoique non terminée, devint fonctionnelle.
Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la voie ferrée reliant Paris, Lyon et Marseille passait dans notre village où une gare fut construite.
La mairie fut inaugurée en 1890.

Fin 1900, l’éclairage public fut électrifié. Il faudra attendre 1936 pour que toute la commune ait l’électricité.
En 1958, l’eau courante jaillit chez les usagers. Au Commodo, il existait une source minérale de bonne qualité dont l’exploitation fut envisagée en 1853, mais jamais réalisée.

La population est passée de 1 305 habitants en 1840 à 1 796 en 1876 pour redescendre à 1 244 en 1936 avant de remonter pour atteindre 1 501 habitants en 1958 et pour dépasser 2 500 en 2009.

Poèmes sur Pontcharra

Poèmes extraits de « Lyon, la Cité des Brumes » d’Amédée MATAGRIN (arrière-petit neveu du constructeur de la tour Matagrin à Violay) recueil publié en 1910

Quelques documents

Voici quelques documents issus des bulletins municipaux de 1983 à 1990. la date de parution de l’article est entre parenthèses.

Les bulletins municipaux

Retour haut de page
X